Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

Menu
LA MARTINIQUE 2007 .

LA MARTINIQUE 2007 .

Après avoir visité les différentes îles des Caraîbes , nous retrouverons bientôt  la TERRE DE FRANCE : LA MARTINIQUE .











Que rêve , ma Dulcinée ?  Du Rhum arrangé ? Ne riez pas . C'est délicieux .


                        Nous avons opté pour la visite individuelle .Du quai à la ville  , il faut compter un kilomètre.

                      Mais un kilomètre sous une chaleur étouffante, brûlante , cela  en représente bien cinq  !
                    Je suis du pays chaud , mais il y a chaud et chaud .Pas un brin de vent  ! Combien de fois , il fallait
                     que je fasse une pause . Je suis néanti , vaincu par la chaleur ...martiniquaise !
                     Nous marchons sous les arcades , pour fuir le soleil.
                     Il y a un bureau de Tabac ,loto , tiercé  tout près . Nous allons tenter notre chance au loto . On ne sait 
                     jamais .
                     Nous atteignons tant bien que mal le marché couvert ou les Halles . Une odeur d'épices , très agréable
                     flotte sous ses toits . Il y a des herbes aussi qui soignent les bobos . D'autres qui vous redonnent
                     votre jeunesse ...A déconseiller aux célibataires ! J'en ai acheté une " fillette " pour goûter dans la cabine.
                     Et quelques sachets  d'herbes  pour faire de la mixture à la maison .L'aimable Mamie- Marchande m'a 
                     donné la recette
                      De retour en France , j'ai appliqué la recette de Mamie-Marchande . Résultat ? Ah . Vous n'en saurez pas
                     plus . Désolé .


                         Nous sommes au carrefour et du BOULEVARD DU GENERAL DE GAULLE .


                       Cette plante à la forme d'un éventail ? C'est joli , n'est-ce-pas ?

 
                      Allez , encore une photo . Je crains de n'avoir pas bien pris la précédente  !

                      L'heure avance . L'appareillage  est à 20 Heures . Mais tout le monde doit être à bord à 18 heures .
                      Au retour , nous nous dirigeons directement au pont arrière pour prendre le goûter . Mais oui , on peut 
                     manger à tout moment.
                     20 HEURES : Le COSTA  ATLANTICA s'écarte lentement mais majestuesement du quai .Le bateau gagne 
                     le large à petite vitesse comme s'il ne voulait pas quitter La Martinique !

                     Mais vers 22 heures , par haut-parleur , nous apprenons qu'un membre d'équipage est malade et doit
                     être opéré d'urgence .Le Commandant pensait faire demi tour pour regagner La Martinique pour débarquer
                    le malade. En fin de compte , les autorités à bord avaient opté pour demander de l'aide à un pays le 
                    proche du trajet .Ce sera LA DOMINIQUE dont la capitale est ROSEAU . Le bateau doit faire une manoeuvre
                    pour se rapprocher le plus possible de  l' île afin que l'hélicoptère ait assez de kérosene . Par haut -                   parleur aussi , les autorités  nous demandent de ne pas monter sur le pont supérieur . 
                     Respectueux  et disciplinés , nous sommes restés sur les ponts inférieurs .. Seul le bruit du rotor de 
                    l'hélicoptere parvient jusqu'à nos oreilles .
                    C'est une nuit sans étoile et la mer est calme . Heureusement , car " l'hélitreuillege " serait plus délicat .
                   Voila , l'incident sur le trajet de retour .
                   Nous avons cinq jours de navigation pour atteindre MADERE dont la capitale est FUNCHAL . Une escale 
                   technique comme elle a été mentionnée sur le journal à bord  " LE TO DAY ".
                                           CINQ JOURS PLUS TARD .... MADERE .