Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

Menu

Indochine , le 09 Mars 1945 .

Je ne peux pas oublier cette date . En effet , dans la nuit du 9 Mars 1945 , les Japonais ont investi toute l' Indochine , du Nord au Sud , simultanément .

 

Je me rappelle encore de cette nuit qui faisait chaud . J'ai préféré dormir sur un lit de camp en plein air . Je n'ai rien entendu , pas un coup de feu ni les aboiements des chiens . Rien . Ce n'est qu'au moment d'aller à l'école ( j'avais 14 ans ) que j'ai vu dans les rues pleines de soldats Japonais , en tenue de combat , baïonnette au canon qui gardaient toutes les entrées des administrations françaises . La Préfecture , en particulier . Derrière la grille , un soldat se tenait près d'un cadavre d'une sentinelle vietnamienne recouvert d'une natte . Puis,  dans la rue,  menant depuis la guérite de ce sentinelle  vers le Commissariat ,  une longue traînée de sang . J'ai compris  alors que ce sentinelle a été embrochée par un soldat Japonais . Sur la pelouse de la Préfecture , deux cadavres de chien de Monsieur le Préfet . Vous voyez que les Japonais  n'ont jamais tiré un seul coup de feu pendant cette nuit là . Inutile de préciser que mon école est fermée .

 

Vers midi , j'ai vu un soldat Jap' escortant quatre brancardiers français . Sur le brancard , une Française qui semblait être blessé à la cheville . Son mari , militaire à la base aérienne située à cinq kilomètres de ma ville de Biên Hoà ,accompagne les Brancardiers . Il était nerveux . Ils vont vers l'hôpital . Faire tout ce trajet à pieds alors que les militaires français et japonais ont des véhicules ! Tout cela n'a qu'un but pour ridiculiser les français aux yeux de la population vietnamienne .

 

Dans la journée même , des affiches collées un peu partout pour rappeler aux vietnamiens de respecter l'ordre et la discipline . Tous les fauteurs de troubles seront  passibles de la peine de mort : la décapitation . Les voleurs seront punis par l'amputation des doigts de la main  droite .  Cela a vraiment fait de l'effet . La ville est calme .

 

Au Tonkin , la garnison à CAO BAN proche de la frontière avec la Chine  et commandée par un Général avait résisté avec acharnement . Finalement , une partie fut massacrée sauf le général . Le reste a réussi à franchir la frontière et se refugie en territoire chinois . Prisonniers mais la vie sauve . Peu de temps avant , le général avait été fait prisonnsier par les Jap . Il refusa de s'adresser à ses hommes de cesser le combat . La sentence est vite faite , la décapitation .

 

Toute l' Indochine est désormais sous l'autorité japonaise et ce jusqu'à Septembre 1945 . Août 1945 , ce sont les bombes atomiques à Hiroshima et à Nagasaki.C'est la reddition japonaise .Les troupes anglaises entrent en Indochine pour les  désarmer. Sont arrivées peu après les troupes du Général Leclerc pour reprendre l ' Indochine . Mais une partie des soldats Japonais ont fait le maquis pour allerentraîner les Viêt Minh dans la jungle .

 

De Mars à Septembre 1945 , l'Indochine est sous l'administration japonaise . Les indépendantistes vietnamiens profitant de cette aubaine,  se montrent en plein jour . C'est le début de la lutte pour l'indépendance du pays . Les Viêt Minh n'étaient pas bien armés , malgré les aides des japonais qui refusent la capitulation . Certains officiers  se font hara - kiri, d'autres désertent  pour aller chez les Viêt Minh .

 

Après le mois de Septembre 1945 , les troupes japonaises ont regagné le Japon . Le Général Leclerc prend la relève mais se heurte à une résistance farouche de la part des Viêt Minh dans toute l'Indochine . C'est le début de la guerre d'indépendance , de 1945  à 1954 avec la chute du camp retranché à DIÊN BIÊN PHU , commandé par le seul Colonel De Castrie. Il avait  été fait prisonnier comme tous ces soldats  et le personnel médical dont l'infirmière Geneviève de Galard. Ce nom m'est resté ancrer dans ma mémoire depuis cette date .  Ce n'est qu'après le retour des prisonniers français  , en France , que le Colonel De Castrie a  été élevé au grade de Général de Brigade .

 

La bataille de Diên Biên Phu  du 13 Mars au7 Mai 1954  a été sous le commandement du Général Navarre , depuis Hànoï d'un côté  et du général VÔ  NGUYÊN GIAP - connu sous le nom  Général Giap - de l'autre qui marqua la fin de la présence de la France en Indochine .

 

Il y avait plusieurs Généraux qui ont connu et commandé les troupes françaises en Indochine . Parmi lequels  , un nom qui me reste en mémoire . Il s'agit du Général De Lattre De Tassigny . Son fils , le Lieutenant Bernard avait laissé sa vie au Tonkin . Son corps a été rapatrié en France et accompagné par son père-général . Je me souviens encore un message que le Général De Lattre De Tassigny avait envoyé à son épouse , en ce terme : "  Pardon de n'avoir pas su le garder  . "

 

Pendant ce temps là , j'ai quitté mon pays pour venir en France . J'ai pris le paquebot " La Jamaïque " du port de Saïgon , le 1er septembre1949 pour arriver au petit matin à Marseille , le 29 Septembre .

 

En traversant le Canal de Suez , à petite vitesse , le bateau avait mis douze heures pour arriver au port Alexandrie .

Tout le long du canal ( de Suez ) on entendait des voix venant de la berge nous souhaitant , en français " Bon voyage" . Croyez-moi que cela a fait chaud au coeur . La bateau fait une escale à Alexandrie , mais personne ne descend .Seules les petites embarcations des marchands  viennent nous montrer des vêtements, bracelets ,chemises et chemisettes bien bariolées .

 

Par la suite , le Général De Lattre de Tassigny fut élevé  Maréchal De France .

 

En arrivant à Marseille , un triste spectacle m'a saisi jusqu'à la gorge . Des bateaux de tout tonnage émergent de l'eau . des hangars incendiés et des immeubles détruits . Du coup , je n'avais plus envie de descendre à terre et voulais retourner dans mon pays . Mais il fallait bien reprendre mon esprit et quitter le bateau comme tout le monde . A la sortie du hall maritime , un Comité d'accueil Vietnamien nous reçoit et nous emmène à la gare Saint Charles de Marseille . Les uns vont à Montpellier, d'autres , comme moi , à Paris . Le Comité nous aide à acheter les billets et resté avec nous jusqu'au départ du train à vapeur , le soir .

 

Voila , mon premier contact avec la France .

 

Je vous remercie de votre attention .

 

A bientôt , un autre récit .