Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

La cérémonie du 18 JUIN 2016,à VAAS 72500

Menu
J'ai passé une grande partie de ma jeunesse dans la Société ARO .

J'ai passé une grande partie de ma jeunesse dans la Société ARO .

J'ai passé une grande partie de ma jeunesse dans la Société ARO, à Château du Loir .

Venu présenter ma candidature et reçu par le Fondateur lui-même , Monsieur Max ROSENHEIMER . A la fin de notre entretien , il m'a demandé de venir faire un essai d'une semaine la semaine prochaine.

Le Lundi 8 Juillet 1958, je me suis présenté à la réception. Monsieur Rosenheimer m'a reçu et me conduit au poste de Contrôle final et de qualité .Cette société est le leader des machines et pinces à souder par résistances.

A la fin de la semaine , je suis allé voir Monsieur Roseinheimer. Réponse : Je viendrez travailler lundi !

Depuis, je me suis toujours occupé le même poste mais avec la nouvelle technologie en plus .

Durant cette période , beaucoup d'évènements qui se sont produits au sein de la société. Le Fondateur a été remercié par le Conseil d'administration. Il quitte son poste donc. Entre temps, l'usine a été achetée par la firme Allemande IWKA.

Puis la grande grève de Mai 1968 .Quinze jours d'occupation par les grèvistes. Personne ne travaille , mêmes les non-grèvistes.

Au bout de ce laps de temps, une ultime négociation avec la Direction a eu lieu à un endroit neutre : La Mairie de Château du Loir. Mais ce fut l'échec.

Dès le lendemain , vers cinq heures, les C R S ont pénétré dans l'usine . Par des coups de pieds dans les sacs de couchage , ils réveillent et expulsent les occupants. A huit heures , les salariés non-grévistes peuvent reprendre le travail. Mais un noyeau de durs continuent à rester dans le parking . Le lendemein matin, tout le monde reprend son travail. Mais au sein de l'usine des heurts verbaux entre les deux camps continuent. Certains ont porté plainte à la Direction . Les coupables sont convoqués. Soit ,ils acceptent une mise à pieds de trois jours , soit l'affaire sera portée devant le tribunal . Bien sûr , ils ont choisi la première proposition .

Mais le plus drôle de tout cela est de voir les Délégués , en file indienne , se diriger vers le Bureau du Directeur pour demander l'échelonnement des retenues des jours de grève. Les non-grèviste subissent aussi le même sort . Les jours non-travaillés ,donc non payés pour tout le monde.

Voilà un des souvenirs parmi tant d'autres durant près de trente quatre années de ma présence dans cette Société.Je suis médaillé de travail .La première est en argent.La deuxième en vermeil.

Le 31 Juillet 1991,je prends ma retraite. Dix jours avant , la Comptable du Service paye, est venue me demander si cela ne me fait rien de travailler jusqu'à la fin du mois. Cela l'arrange dans ses calculs. Bien sûr , c'est OK .Normalement , je peux m'arrêter à la date de mon anniversaire , soit le 22 Juillet . J'avais donc mes soixante ans .

Ci-après , l'unique et la seule photo que je possède lors d'une prise de vue , par un Photographe professionnel, Monsieur Feu Michel MARC , à Château du Loir .

Je vous remercie.

PHU Thành Danh .

Je suis en chemise blanche et cravaté. Monsieur Max Rosenheimer est en costume. A sa gauche , Madame Blanchard , la Gardienne de l'usine.Certains d'entre nous sont décédés pendant leur activité, d'autres sont morts à leur retraite.

Je suis en chemise blanche et cravaté. Monsieur Max Rosenheimer est en costume. A sa gauche , Madame Blanchard , la Gardienne de l'usine.Certains d'entre nous sont décédés pendant leur activité, d'autres sont morts à leur retraite.